On dit des Cheval-Blanc

Château Cheval Blanc, épisode 1/2

Il faut le savoir, à Château Cheval Blanc on fait fi de la grammaire. Pas de ‘on dit des chevaux’ qui tienne, car ici le capitaine a la poigne ferme et la ferme conviction qu’il ne faut pas être dans la banalité des choses. Alors soyons poètes, soyons légers, soyons fantasques même ! Car on ne revient pas indemne d’un passage chez Pierre Lurton.

Déjà il y a le chemin vers la propriété où une panne moteur en pleine voie rapide nous a permis de vérifier qu’il fallait mourir un peu pour arriver au paradis. Il y a cette effervescence dans la voiture, cette excitation à l’idée de déguster notre premier Cheval Blanc. Et puis ces vignes au mois d’Octobre qu’une nuit encre-noire nous empêche d’apercevoir et qu’on essaye tant bien que mal de deviner le long des routes et en suivant des clochers. Enfin, le château éclairé comme pour un bal qui apparaît entre deux grands arbres au moment où l’on désespérait d’arriver.

chateau cheval blanc - eyes wine open

Nous sommes accueillis… ce chai immense, des courbes sensuelles et l’odeur enivrante du raisin qui macère. On se promène entre deux cuves comme sur le pont d’un bateau, en tanguant légèrement.

chai cheval blanc - eyes wine open

A table c’est une succession de ‘ooooh’ et de ‘aaah’ de très grands vins et de très bons plats. Les étiquettes font rêver [Petit Cheval 2001, Château Cheval Blanc 2000 puis 1988 en magnum, Yquem 1988] et tous les sens sont convoqués. On s’extasie d’une robe, on se pâme sur l’élégance d’un nez, on est caressé par la délicatesse des tanins et chatouillé par la fraîcheur du cabernet franc. Tout est soyeux, tout est sublime, tout est joyeux. Nous sommes tellement chanceux.

petit cheval 2000 - eyes wine open

 Le Petit Cheval 2000

Yquem 1988 - eyes wine open

Château Yquem 1988

Le lendemain nous ignorons la pluie et suivons dans les vignes Pierre-Olivier Clouet, directeur technique de la Maison, sur la piste du clone cabernet franc superstar de Cheval Blanc, le matricule  13-28-26. Une bille toute ronde, toute noire, un petit bonbon.

image (7)

Pierre-Olivier Clouet

cheval blanc cabernet franc - eyes wine open

 Le cabernet franc

les bottes

Plus tard, nous apprendrons quelques uns des secrets de la Maison, descendrons dans l’antre où sont précieusement gardés les fûts avant de déjeuner avec quelques vendangeurs… l’occasion d’ouvrir quelques autres belles bouteilles en très bonne compagnie avant d’aller apprécier la vue sur le vignoble de St Emilion depuis le toit du chai.

fûts cheval blanc - eyes wine open

Un bol d’air pur, la sensation d’avoir été gâtés, un espace hors du temps avant de revenir à la réalité. 

toit du chais cheval blanc - eyes wine open

Prochain épisode : l’interview du Capitaine Pierre Lurton.

About these ads

4 Comments

Filed under Bordeaux, En Français, gouté et approuvé, incroyable, merci / thank you, Wine Journeys

4 responses to “On dit des Cheval-Blanc

  1. Très jolie plume. A la hauteur de la robe du Cheval.

  2. Moi, je dis qu’on en sait peu… De quoi s’agit-il ? Un voyage de presse ? Un dîner privé ? Où en sont les vendanges ? Y avait-il de la pourriture ? Comment était Yquem ? Quel était le menu ? Comment était le lit ?

    • Hello Michel,
      C’était un voyage de presse.
      Les vendanges étaient presque terminées mais nous n’avons pas pu y participer pour cause de mauvais temps. Déception.
      La pourriture: je ne voudrais pas dire de bêtise sur l’état des raisins à ce stade donc je vais me renseigner.
      Si je devais te parler d’Yquem avec mes petites références: c’était un Sauternes qui avait toute la fraîcheur d’un Côteau de l’Aubance (pour un liquoreux c’est un compliment) et des nuances dans l’exotisme et la puissance sans pour autant faire du rentre-dedans. (Finale délicate, avec un ptit goût de revenez-y)
      Le Menu: tarte fine de tomates et magret séché, aloyau de boeuf et poêlée de cèpes, fromages affinés, cheescake cassis & figues marinées au Sauterne
      Le lit: très bien merci. J’ai dormi comme un loir.

    • Et donc, retour de Pierre-Olivier Clouet sur la question de la pourriture : “Nous avons connue une pression pourriture importante cette année, néanmoins les sols de graves et d’argiles de la propriété ont été moins touché que l’ensemble du bordelais.”
      Bonne journée Michel

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s