Royal Pimm’s

british fanionsIt’s hysteria in Britannia: A Royal Baby is Born! And I daresay the heat did not numb my enthusiasm for I am, as you might have guessed by now, a Brit-at-heart.

Now, how should we celebrate? Champagne will be too expected, beer far too common, tea too boring…  We need a drink that is symbolic of the establishment, that represents the people of Britain, that will also soothe your holiday-aching hearts and cool your heatwave-burnt souls. We need PIMM’S.

royal baby pimms eyeswineopen- This is not an official Pimm’s ad, in case you were wondering -

Pimm’s is your summer drink. Your adult-lemonade. Your excuse for a picnic. It’s a gin-based liquor but the recipe is secret (I heard that only six people know it in the world and I hope they don’t travel together). It sports a dark reddish tea-colored robe and tastes subtly of spice and citrus fruit. But the best part in drinking Pimm’s is what you add to it:

mroe_pimms- How to enjoy your Pimm’s (with moderation) -

It’s fresh, it’s healthy and guilt-free (it helps you achieve your ‘5-a-day’ target), it’s delicious and nutritious and it’s by far the most british way to celebrate the birth of an heir to the throne of England.

In case fresh and healthy is not really your cup of tea, go for gin. And may God save the Queen.

queen_uk

Cheers!

ps: Ruinart’s Master Cellar Frédéric Panaïotis just suggested to replace lemonade with Ruinart Blanc de Blanc. I guess it’s worth a shot !

1 Comment

Filed under In English, Tasted and approved

… and wine keeps flowing

 

Source: Ann Street Studio

3 Comments

June 15, 2013 · 5:00 pm

Power to the Women

A few months ago I received an invitation to a ‘Revolutionary Wine Tasting’ in London.  Although I knew I couldn’t make it, the tittle had caught my attention and I read on.

“Women  know nothing about  either tasting wine, drinking wine or producing it“.

Fiona Scott Lazareff has (had?) a rather daft friend who once told her that she was wasting her time trying to do anything with a wine list at the University Women’s Clubsince women  know nothing about  either tasting wine, drinking wine or producing it“.  [shock & awe]. So she went and proved him wrong creating a wine list (below) made up entirely of women producers.

I’m not one to believe that wine is necessarily better when women are involved in the process. But I’m sure there are quite a few fabulous women in the wine industry who should be recognized; And they’re not all on that list!
So, who would you add?

***

WINE LIST

ROSES

2011 Gavoty Tradition Rosé, Domaine Gavoty, Cotes de Provence

2011 Cuvee Clarendon Rosé, Domaine Gavoty, Cotes de Provence

(by Roselyne Gavoty)

WHITE

 CHAMPAGNE

Champagne Virginie Taittinger

(by Virginie Taittinger)

BURGUNDY

 2010 Rully Blanc –Mallard Gaulin

2011 Chablis, Domaine de la Conciergerie

2011 Chablis Premier Cru

 2009 Meursault

 2007 Chassagne Montrachet Premier Cru, Grande Montagne

 (All the Burgundies are made by Ludivine Griveau  except  the Chablis from the  Domaine de la Conciergerie

by Christian Adine)

NEW ZEALAND

2010 Hunter’s Sauvignon, Marlborough, New Zealand

(by Jane Hunter)

 REDS

 BURGUNDY

2010 Bourgogne Pinot Noir Vieilles Vignes, Pierre André

 2009 Beaune Premier Cru, Pierre André

 2007 Pommard Premier Cru,  “Clos de la Commaraine” Monopole, Pierre André

 2009  Corton Grand Cru, Clos de Chateau – Monopole,  Domaine Corton Andre

 (All made by Ludivine Griveau)

 BORDEAUX

 2007 Chateau Kirwan, Margaux 3rd Growth

(by Sophie and Nathalie Schyler)

 2009 Charmes de Kirwan, 2nd wine of Ch. Kirwan

(by Sophie and Nathalie Schyler)

 2009 Chateau Paloumey, Cru Bourgeois Haut Medoc

 (by Martine Cazeneuve)

2009 Chateau Haut Badon, St Emilion Grand Cru

 (by Martine Cazeneuve)

 BEAUJOLAIS

 2011 Chateau de La Chaize

 2011 Château de La Chaize, Cuvée Vieilles Vignes

 (by Caroline de Roussy de Sales)

RHONE

 2009 Gigondas, Domaine des Bosquets, Famille Brechet

 2010 Cotes du Rhone Villages, Domaine de la Jerome

 (by Sylvette Brechet)

 PROVENCE

 2005 Cuvee Clarendon Rouge  Domaine Gavoty, Cotes de Provence

(by Roselyne Gavoty)

 SPAIN

 2006 Marques de Reinosa Rioja Reserva, Bodegas

 (by Ana Isabel Rubio)

 NEW-ZEALAND

 2011 Hunter’s Pinot Noir, Marlborough, New Zealand

 (by Jane Hunter)

 CHILE

2011 Casa Lapostolle Cuvée Alexandre Merlot

 2010 Casa Lapostolle Clos Apalta

 (by Alexandra  Marnier Lapostolle

Leave a comment

Filed under In English, Wine &....

C’est permis !

Heureusement, que la Loi Evin ne nous interdit pas -encore- de visionner ce genre de petit bijoux:

Southern Comfort | Beach | Whatever’s Comfortable

Allez, bonne journée!

Leave a comment

Filed under En Français, Evin, Funny, In English, video, Wine &....

Touche pas à mon vigneron

Ce matin j’ai reçu dans ma boîte aux lettres une nouvelle inquiétante de Louise : un certain Professeur Reynaud a rendu un rapport au gouvernement dans lequel  il propose – entre autres – de renforcer le dispositif de la loi Evin en interdisant la promotion du vin sur les réseaux sociaux.

dans mes oreilles, aux armes etc 

En mettant de côté les préconisation liées aux addictions de tabac et d’alcool, parce que j’ose croire que l’on peut consommer le vin par plaisir et avec modération, parce que je connais les difficultés des petits vignerons à promouvoir et vendre leurs vins, parce que je n’ose imaginer Vicky, Mélanie & Benoît, Iris, Hervé et les autres sans leur blog, parce que je suis persuadée que le vin fait partie de notre patrimoine, parce que pour moi alcool forts et vins sont impérativement à dissocier…  je vous invite vivement à lire le détail de ses propositions et à signer la pétition TOUCHE PAS A MON VIGNERON dont je vous transmets l’appel ci-dessous.

SAUVONS LA LIBERTE D’EXPRESSION DE NOS VIGNERONS

Il y a quelques jours le Professeur Reynaud a rendu son rapport au gouvernement sur Les stratégies validées de réduction des dommages liés aux addictions dans lequel il dresse un ensemble de préconisations afin de lutter contre les addictions, notamment en matière d’alcool.

Dans celles-ci on note, qu’en sus de l’habituelle augmentation des taxes qui a toujours démontré son inefficacité sur les comportements dangereux mais permet néanmoins de remplir les caisses de l’Etat, le Professeur préconise de ne plus autoriser la promotion sur internet, comprenant spécifiquement dans cette définition les réseaux sociaux.

Nous tenons tout d’abord à souligner qu’associer le vin à l’alcool, sous toutes ses formes, c’est avant tout nier la dimension culturelle et économique, mais également civilisationnelle, qu’a le vin dans notre pays.
Nous demandons que la législation prenne enfin en compte la différenciation entre vin et alcool au sein même de nos réglementations.

D’autre part, nous n’aurons pas la mesquinerie de rappeler que le vin reste pour bien des bassins la première source d’emplois directe et indirecte, ni qu’il reste à ce jour la seconde source de revenus pour l’Etat à l’export. 

Nous tenons à rappeler que les réseaux sociaux, contrairement à ce que laisse entendre le rapport, sont déjà soumis à réglementation puisque les pages sont paramétrées pour ne pas être visibles par les mineurs, que les communications qui y sont faites sont d’ores et déjà soumises à la Loi Evin.
Elles permettent entre autres à nos vignerons de parler de leurs engagements en matière de vinification et de conduite de la vigne et d’expliquer clairement la qualité de leur production.

Serait-il vain de rappeler une fois encore que les vignerons sont avant tout des agriculteurs et non des industriels dont les engagements écologiques, qualitatifs et économiques font la renommée de notre pays tant à l’export qu’auprès de nos compatriotes ?
Ramener tout un pan de notre culture et de notre économie à des dealeurs d’alcool c’est aussi nier à nos vignerons le droit d’être fiers de leur travail et de leur engagement.

Couper le vin d’un accès à internet et aux réseaux sociaux, c’est placer la viticulture française en position de déséquilibre économique face à nos partenaires européens et empêcher une concurrence loyale entre eux.
Pour de nombreux importateurs, la communication effectuée par les producteurs sur ces réseaux en direct leur permettent de diminuer les coûts de communication sur ces vins et de valoriser ainsi leur catalogue. Empêcher cette communication, alors que nos voisins pourront s’y exprimer à l’envie impliquera pour l’acheteur un coût de communication supplémentaire avec les vins français. A l’heure du choix, nul doute que ces éléments pèseront dans la balance décisionnelle.
Parier que les vins français, par leur seule renommée et sans aucune communication, continueront à être achetés de par le monde est un leurre. La production s’améliore partout et nous devons pouvoir communiquer sur notre savoir-faire afin de sauvegarder nos exportations.

Plus encore, pouvoir communiquer sur la consommation modérée du vin en France, c’est également défendre cet art de vivre à la française que nous envie le monde entier et qui reste pour de nombreux étrangers le moteur décisionnel de l’achat de vin français.

Nous tenons à rappeler que nous nous élevons contre les comportements de consommation excessive mais que bâillonner à toute force c’est aussi empêcher les messages sur le bien boire, la consommation modérée et raisonnable.
En lui enlevant toute parole, on érige l’alcool en un interdit qu’il devient cool de transgresser.
Avant de boire, il serait enfin temps d’apprendre à déguster.
Cet apprentissage passe aussi par la parole donnée aux vignerons. Alors que Les experts annoncent une augmentation de l’alcoolisme, principalement chez les jeunes, la consommation du vin chute tandis que celle des vodkas et whiskys est en constante augmentation. Dès lors, comment continuer à récriminer le vin ?

Ce rapport préconise également de taxer 1euro pour 1 euro engagé – au prorata des investissements en opérations marketing, communication notamment. Nous tenons fermement à nous opposer à ce type d’actions. Déjà encadrées par la loi Evin, les campagnes marketing, mises en place par les acteurs de la profession, visent à défendre les aspects qualitatifs de nos vins et ne vantent en aucune façon les comportements abusifs. Non contents de devoir trouver les budgets pour parler de nos vins, nous devrons payer ce droit d’expression.

Sous couvert de santé publique, toutes ces préconisations n’ont d’autre but que de détruire un pan de notre culture, de notre économie, voire de notre civilisation.

Nous avons besoin de vous, amoureux du vin, vignerons, négociants, interprofessions. En signant cette pétition vous montrez votre engagement auprès de nos vignerons et des valeurs du vin.
Nous vous remercions de bien vouloir signer cette pétition et de la faire circuler autour de vous afin de soutenir et défendre nos vins et ceux qui les font.
Touche pas à mon vigneron est un collectif de soutien à la viticulture française.

Pour en savoir plus sur Touche Pas A Mon Vigneron : 

Rejoignez-nous sur notre page facebook:
https://www.facebook.com/TouchePasAMonVigneron

Sur Twitter:
https://twitter.com/TPAMV

Pour lire le rapport remis dans son intégralité:
http://cms.centredesaddictions.org/pdf/Mildt_MR_DJM_Synthese.pdf

Pour lire un condensé du rapport et des msures préconisées:
http://quillesdefilles.com/?page_id=1531

 

5 Comments

Filed under En Français, Evin

Les Français & le Vin

yves quoteEt voici la version plus recherchée et détaillée à votre question: qui sont ces Français qui boivent du vin ( à part elle, elle et lui) et comment consomment-ils ? By Sowine.

Barometre_SOWINE-SSI_2013

Leave a comment

Filed under En Français, Images, Wine &....

Drinking in the rain

Last week I was on holiday. Because we were desperate for light, we had decided to drive south, towards caliente Spain where -legend has it- it’s always hot and sunny. Hossegor seemed like the perfect place to be: famous surfer spot, hypnotizing ocean, majestic mountains, only a few steps away from the Basque Country… our spirits and expectations were very high. Full of enthusiasm I had packed 2 mini shorts, 2 skirts and just 1 pair of jeans. No warm jumper. No boots let alone wellies. And because my fair skin tends to quickly turn red with the slightest ray of sun, I had scrupulously swallowed my daily pills of Oenobiol for a month just before our trip. I was ready for the sun and we drove down the A10.

Man It’s raining!

The rest is french history: crappiest weather since before our revolution, the entire territory punished by the gods with thunder and rain and hail, people drenched and spirits seriously dampened.

Tj68IiT2ER3vnlAZ2CvtvoJvVUprAdP3OGHVgo9_QPM

The angry sky of Anglet

We found sun in our hopeless place

So instead of crying and cursing, we decided to have a good time cooking, eating and drinking (well, we did curse and cry but just a little bit). The french South-West cuisine is very rich: confit of duck, assiette landaise, foie gras, smoked ham, ewe cheese, gâteaux basques and melt-in-your-mouth vegetables from your neighbour’s garden. And let me also mention that Spain being around the corner, you can find amazing paella, tasty tapas or charcuterie to die for a the epicerie next door.

photo 1

Boudin, confit, pâtés..

photo 2 Le gâteau Basque

Sun finally made an appearance in our wine glasses: Côtes de Gascognes & other Irouleguys became our daily drink, our passion, our warmth. Rich with strong yet smooth tannins, fruity and round they made me feel really cosy… it was like being by a fireplace in a wool jumper when it’s pouring outside.

Embolden by a few sips of Domaine de Pellehaut “Harmonie de Gascogne”  we even braved the rain for a quick dip in the sea.

photo 3Warriors in the water

At the end of the day, not so bad a holiday!

Where to buy wine in Hossegor? 

CHAIS DANDO – 119 Avenue des Tisserands, 40150 Hossegor for a smily team and a great selection.

1 Comment

Filed under In English, Wine Journeys