A royal drink?

Ce vendredi 29 Avril 2011 est pour moi un jour de grande frustration: d’une c’est le mariage de William, Ze Prince William, celui qui adolescent me faisait beaucoup d’effet (avant qu’il ne ressemble beaucoup trop à son père), et je ne suis ni la mariée ni une des x-mille invitées. De deux je suis alitée avec la rougeole depuis une semaine et en plus d’avoir la peau façon crumble cerise, j’ai dû annuler un voyage à Bordeaux organisé par le Syndicat Viticole des AOC Bordeaux & Bordeaux Supérieur.

– William & me, s’il m’avait seulement invité-

Adieu Will, adieu robe Alexandre McQueen,  adieu tasses de thé à mon effigie! Adieux aussi bassin d’Arcachon, dîner de Michel Portos et autres Oscars des vins de l’été. Il ne me reste plus que mes yeux, bouffis, pour pleurer et ma plume, pour écrire. Eh oui, parce que dans le délire de la fièvre j’ai pu réfléchir à une question essentielle, que dis-je, existencielle: que boire lorsque l’on a la rougeole et que notre prince en épouse une autre?

J’ai envisagé toutes les possibilités: pourquoi ne pas alterner gorgées de vin rouge et de vin blanc (tellement rougeole comme couleurs)? J’ai aussi considéré un mielleux Sauternes pour la gorge irritée et en communion avec mes amis à Bordeaux, j’ai lorgné le Quincy rafraîchissant dans mon frigo qui ferait baisser la fièvre, j’ai aussi enquêté sur les recettes de grand-mères (grog, vin au romarin), j’ai farfouillé dans le blog de Miss Glouglou à la recherche du vin idéal pour chagrin d’amour insurmontable (mais elle ne glosait que sur sa lotte), j’ai même été tentée par le verre de whisky qu’un ami compatissant a voulu me faire ingurgiter pour me ramener à la vie… Quand tout à coup, je me suis rappelé qu’il est forbiden de mélanger  alcool et médicaments. Catastrophe! No celebration, nor self-pity in wine for me.

Il ne me reste plus qu’à faire contre mauvaise fortune bon coeur et à attendre la semaine prochaine pour sabrer un Pol Roger, pourquoi pas la cuvée Winston Churchill 1999 et puis je finirai sur une petite bière Kiss Me Katy. Finalement, better her than me! Oh Oui.